dimanche 19 février 2017

Analyse de livre #1 : Fake Fake Fake - Zoé Beck

Salut toi ! Je suppose que tu es venu ici pour en savoir plus sur le livre "Fake Fake Fake" de Zoé Beck.




Titre :"Fake Fake Fake" (Ouais Fake x 3 quoi 😐 ) 

Auteure : Zoé Beck 

 

Pays :  Allemagne, 2012

 

Sortie en France : 6 Janvier 2016

 

Titre en Allemand : "Edvard : Mein Leben, meine Geheimnisse"

 

Édition : Milan 



Quatrième de couverture :


Prénom : Edvard Jason
Habite : en Allemagne aux États-Unis
Situation amoureuse : c'est compliqué

Un prénom pourri, des chaussures de tailles 49, pas un poil sur le torse et des parents bobos artistes : Edvard, 14 ans, est mal parti pour séduire Constance. D'autant qu'au collège, Henk et sa bande de gros bras ne le lâchent pas. Alors sur Facebook, Edvard devient Jason, Américain en voyage scolaire. Jason, le double rêvé et parfait... Constance mord à l'hameçon. De mensonge en mensonge, les demandes d'amis explosent, et la machine s'emballe...



Commençons par le commencement :



Spécificités : - C'est un livre écrit sous forme de journal intime (date, heure, première personne)
               - Il n'y a aucune illustrations
              - Il est très court (218 pages)
              - C'est un livre allemand traduit par Nelly Lemaire
              - Le livre correspond à 2 mois de la vie d'Edvard  

Avis (sans spoil) : J'ai un avis plutôt mitigé sur ce livre. Je lui mettrais la note de 2,5/5
Je l'ai beaucoup aimé car on s'attache beaucoup aux personnages. On déteste Constance car c'est une sacrée peste et on adore la mère d'Edvard par son excentricité (je ne l'ai pas mis dans le résumé spoil car elle n'influence pas l'histoire). Bref, on a pas envie de le refermer pour aller faire autre chose, on a vraiment envie de savoir la fin.
Ce livre est frais, léger, agréable, on peut le lire quand il y a du bruit, dans les transports... N'importe où et n'importe quand puisque c'est un livre où on a pas besoin de se concentrer.
Justement, tout le monde peut le lire, même les personnes qui ont des difficultés, il n'y a aucun mot compliqués, justement, il y a des mots vraiment jeunes, mais je le conseillerais plus aux 11-16 ans car c'est justement un peu « foufou ». C'est justement un peu pour ça que je l'ai pas vraiment apprécié et que j'ai mis seulement la moyenne.
Je trouve que c'est vraiment irréel que 500 000 personnes qui viennent du monde entier suivent un inconnu mort sur Facebook. Et encore pire leur donner de l'argent, ce qui est totalement illégal puisque la famille de Jason n'existe même pas ! C'est pour le vieux schnock! Franchement, comment ont-ils connu la page ? Aucune photo de lui (sauf celle de profil) ne le caractérisait, il n'avait rien publié, c'était juste pour discuter avec Constance ! De plus, je pensais lire un roman sur le danger des réseaux mais enfait, c'était "juste" pour en quelque sorte sauver Tannenbaum. Même si l'histoire avec lui était drôle, touchante etc. Ça n'a rien à voir ! Le résumé a vraiment été mal fait !

Le livre aurait pu être génial mais il y a trop de sujets, l'auteure s'est lancé un défi qu'elle n'a pas réussi, malheureusement  😷


Conclusion : Livre sympa et simple à lire, pas de prise de tête mais hâte de savoir la  suite à chaque fois, ne pas se fier au résumé car même si il se créer un faux compte Facebook ce n'est pas l'intrigue principale. Je vous conseille tout de même de le lire car il est assez drôle.

 ⛔ATTENTION⛔ Si vous pensez que je me suis trompé sur une information, merci de me le dire en commentaire.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire